Économies d’électricité : comment réussir à en faire ?

Nos 5 astuces pour faire des économies d’électricité

Depuis des années, des campagnes publicitaires pour inciter les gens à faire des économies d’électricité ont vu le jour. En effet, les ménages utilisent beaucoup d’équipements électriques, à ne citer que le congélateur, le frigo, le sèche-linge et le ballon d’eau. Plus ils sont nombreux, plus la dépense énergétique est importante. Il y a aussi le luminaire qui permet de décorer l’intérieur et l’extérieur. Ces objets d’éclairage et de décoration peuvent favoriser la hausse de la consommation s’ils sont énergivores. Mais comment réduire sa facture d’électricité de façon efficace sur le long terme ?

Définir sa consommation d’électricité

Pour vous donner une idée des dépenses énergétiques engendrées par ces équipements, voici quelques précisions sur le courant consommé. Au premier rang se trouve la cuisinière avec four. Il s’agit de la plus grosse consommatrice d’énergie dans le foyer, avec une moyenne annuelle de 1000 kWh par an. Il y a aussi le radiateur électrique avec ses 1000 kWh par an. C’est la raison pour laquelle les gens cherchent des solutions de chauffage moins énergivore. La plaque de cuisson, de son côté, bouffe 500 à 1000 kWh par an. Le réfrigérateur ainsi que le congélateur sont moins énergivores, car ils dépensent entre 200 et 500 kWh, en fonction des modèles. Les plus récents sont moins énergivores, avec seulement 125 à 250 kWh par an. Le sèche-linge et la machine à laver consomment 350 à 400 kWh par an en moyenne, contre 250 kWh par an pour le lave-vaisselle. Afin de limiter la consommation, l’activation du mode éco est recommandée.

Pour avoir une idée du courant électrique que vous consommez en un mois, il est nécessaire de la définir. C’est à partir de votre habitude de tous les jours que vous pouvez en savoir plus et essayer de changer les choses en votre faveur et à celle de la planète, dans un contexte où la protection de l’environnement est devenue une priorité. Une telle étape est nécessaire si vous souhaitez vous lancer dans la course aux économies d’énergie, très en vogue à l’heure actuelle. Les utilisateurs de compteur électrique Linky ont un point d’avance sur ce sujet, puisque ces outils indiquent déjà la consommation en temps réel. Vous pouvez ainsi la suivre de manière très précise sans être obligé de vous casser la tête pour des calculs.

Dans le cas où vous n’avez pas un tel compteur, il est nécessaire de faire quelques calculs pour avoir une idée de votre consommation. Cela passe par la définition d’une moyenne annuelle, voire mensuelle en se basant sur vos dernières factures. Une fois que vous avez toutes les informations requises, vous pouvez vous lancer le défi de diminuer la consommation tous les jours. Avec une telle conviction, vous aurez un bon résultat.

Éviter de mettre en veille vos appareils électriques

Le mode veille des appareils électriques est une mauvaise habitude. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), cette fonctionnalité consomme de l’énergie, soit près de 10 % d’électricité. Les plus concernés sont notamment le lecteur DVD, l’ordinateur, la télévision ainsi que le four électrique, sans oublier le wifi et les consoles de jeux. Il y a aussi le grille-pain, le micro-ondes, et les gros appareils électroménagers. Tous doivent être éteints après chaque usage. En effet, la mise en veille signifie qu’ils ne sont pas entièrement éteints et pour rester dans ce mode, ils continuent à utiliser le courant.

Un ménage, qui consomme moins d’énergie, adopte les meilleures habitudes, en prenant soin de toujours débrancher les appareils en veille après chaque usage. Idem pour les chargeurs de téléphone, de tablette et d’ordinateur. Ces derniers consomment beaucoup s’ils restent sur une prise.

Afin de vous faciliter la vie, l’installation de multiprise dans les pièces à vivre et dans toutes les zones stratégiques est de mise sur un interrupteur. Un tel équipement rend la mise en marche et leur extinction plus simples, surtout s’il s’agit des gros électroménagers très imposants. Mieux encore si vous utilisez des prises intelligentes. Ces bijoux de technologie sont capables de détecter et de les éteindre de façon automatique et d’éviter ainsi la mise en veille. De quoi réduire d’environ 50 % votre facture énergétique.

Opter pour des appareils moins énergivores

La classe énergétique de vos outils électroménagers compte beaucoup. Elle a une influence directe sur votre facture électricité. Actuellement, il est facile de s’informer sur cette classe, car les fabricants ont l’obligation de l’indiquer pour que les consommateurs le sachent avant de faire leur choix. Il indique son efficacité en termes d’énergie. Une course pour proposer des appareils électriques moins énergivores est désormais lancée et c’est un bon geste pour la planète. Ces étiquettes et leur code couleur font partie de la vie. Elles ont vu le jour en 1994. Elles sont facilement reconnaissables et c’est d’ailleurs le but de leur attribuer des couleurs. Ceux de la classe A sont les meilleurs en termes d’économie d’énergie. Cette étiquette est de couleur verte. La classe G, quant à lui, est la plus énergivore. D’où son étiquette rouge. Les économies d’électricité réalisées si vous optez pour la classe A sont très importantes.

En même temps, pour économiser encore plus, il faut être futé dans l’achat de ces équipements. Voici des conseils pour réduire vos dépenses énergétiques :

  • L’idéal est d’opter pour les modèles multifonctions, par exemple, un combiné de photocopieur, de scanner et d’imprimante, au lieu d’acheter les trois séparément.
  • Même chose pour l’ordinateur. Pour réduire la facture annuelle, il est conseillé de privilégier les modèles portables plutôt que les modèles de bureau.
  • En ce qui concerne les imprimantes, celui à laser est plus énergivore que celui à jet d’encre. La différence de consommation entre eux atteint d’ailleurs les 30 %.
  • Enfin, pour les postes téléviseurs, il est plus judicieux d’opter pour celui avec un LCD plutôt qu’un écran plasma.

Découvrir nos luminaires LED >

Cuisiner de façon responsable

Dans la cuisine, la plupart accumulent les mauvaises habitudes en réchauffant les plats au four traditionnel. Cette pratique augmente beaucoup la dépense énergétique. La meilleure chose à faire est de les réchauffer avec un micro-ondes. Dans le cas où vous n’en avez pas, le four à chaleur tournante reste une bonne alternative. Ils sont plus économes et permettent aussi de cuire différentes sortes d’aliments en même temps.

Pendant chaque cuisson, il est indispensable de couvrir les casseroles. Cela permet de limiter la déperdition de chaleur et bien évidemment de favoriser l’optimisation de la cuisson de vos plats. Ayez également l’habitude d’utiliser la cocotte-minute puisqu’elle est plus économique que les autres modèles de casseroles surtout pour cuire des aliments plus durs.

Et si vous utilisez des plaques de cuisson, celles à induction sont plus économiques et plus intéressantes que les modèles traditionnels en termes d’économie énergétique. Les plaques vitrocéramiques ne sont pas non plus recommandées. Par contre, les plaques à induction permettent de réduire le coût de la facture entre 30 et 50 %. Bien évidemment, il ne faut pas oublier de les éteindre après chaque utilisation. C’est essentiel.

Par ailleurs, afin de baisser la facture, jouez sur l’inertie de vos appareils de cuisson. Ces derniers chauffent beaucoup, donc il est tout à fait possible de les éteindre avant la fin du programme que vous avez lancé. Le plat sera cuit comme il faut pendant que le four se refroidit progressivement.

En ce qui concerne la pyrolyse, le programme destiné au nettoyage automatique du four, l’idéal est de le lancer dès la fin de la cuisson et non lorsqu’il est enfin froid.

Toujours dans la cuisine, faire bouillir l’eau est souvent nécessaire lorsque vous préparez certaines recettes. Mais dans ce cas, il faut se servir de la bouilloire et non d’une casserole. Certaines personnes utilisent même le four à micro-ondes alors que c’est vraiment énergivore. Se séparer de tous les mauvais réflexes dans la cuisine est de rigueur pour devenir un grand économe dans tous les sens du terme. Ces quelques gestes simples aident beaucoup et avec le temps, vous serez habitué. Un peu d’effort est nécessaire pour y parvenir et changer cela radicalement.

Découvrir nos ustensiles >

Se lancer dans la domotique

Si vous voulez économiser de l’électricité, la domotique est une solution efficace. Certes, c’est un investissement important, mais son avantage sur le long terme est fort satisfaisant. Cette technique a fait ses preuves pour programmer tous les appareils et les éclairages dans la maison, mais aussi à l’extérieur.

Vous devez installer des capteurs comme des sondes de température ainsi que des détecteurs de mouvement. Les actionneurs, quant à eux, se déclinent sous de nombreuses formes, comme des prises télécommandées, des micro-modules, de chauffage et autres. Et le plus important, celui au centre des commandes, c’est le support intelligent qu’est le box domotique. Avec cet arsenal de technologique, vous pouvez commander tous vos équipements électriques, vos éclairages, vos volets, vos portes, et même votre portail à distance. La domotique réduit considérablement la facture énergétique. Il permet aussi de renforcer la sécurité de l’habitation. Tout sera désormais sous votre contrôle. De nombreux modèles sont à votre disposition sur le marché. Vous avez l’embarras du choix.

Les solutions pour réduire la consommation d’électricité sont très nombreuses. À vous de choisir celles qui vous conviennent le plus.

Articles déco récents

×
Bienvenue !